FORGE CADIEUX

$390,00$1900,00

Clear

À propos de cette oeuvre

Technique mixte : photographies nocturnes, interventions numériques, impression jet d’encre sur canevas, peinture aérosol et vernis. L’édition originale est limitée à 25 exemplaires (tous formats confondus) et chacune des oeuvres de la série est légèrement différente des autres. Pour plus de détails [email protected].

Photographies prises par Pascal Normand en 2020 dans le quartier Ville-Marie à Montréal, Qc.

 

« Habité clandestinement, le bâtiment se fait lui-même discret dans un centre-ville qui n’a plus rien à voir avec son allure d’il y a un siècle. Tout comme moi, clandestin et discrètement à l’approche de mes sujets, je suis de passage pour attraper ce clin d’oeil, un brin de rêve éveillé, nébuleux et franc à la fois. Les paradoxes ne manquent pas dans mon travail.

Datant de 1897, la Forge Cadieux tient bon! Ce lieu de résidence, mais surtout connu pour avoir été une forge, celle de « Forgeron W. Cadieux machiniste », survit au temps qui passe. Abandonné depuis 1982 et malgré son aspect négligé, on devine à la lumière discrète qui s’échappe des fenêtres que des locataires y trouvent un peu de réconfort. Un bâtiment « mémoire » qui rappelle la fragilité du patrimoine bâti. L’implantation de l’autoroute Bonaventure (1965) fut d’ailleurs presque fatale à la forge Cadieux; un changement de dernière minute dans les plans de constructions a évité sa démolition. 

La richesse des textures est à l’image de son histoire. Une communication visuelle se crée entre l’ensemble de l’oeuvre et la nature propre du bâtiment. Une chaleur réconfortante se dégage de la brique et de l’ensemble de l’architecture. Bien loin ici de la froideur du métal et de la vitre. »

 

 

You may also like…